Beaucoup d’entre nous croient encore en la valeur d’enseigner aux enfants l’importance des bonnes manières. Dire s’il vous plaît et merci ne reflète pas seulement nos valeurs civiques, mais aussi nos liens émotionnels. À travers ces mots, nous montrons la reconnaissance des autres.

Il est curieux de voir comment, au cours des dernières années, une tendance à ne pas «obliger» nos enfants à faire quoi que ce soit. L’idée est que les enfants eux-mêmes devraient choisir le moment de s’engager dans une activité ou de prononcer un mot donné, comme si nous pouvions ainsi garantir un processus de croissance et de maturité plus respectueux.

Mais il ne faut pas pousser le laissez-faire classique à l’extrême. En tant que parents, nous ne pouvons pas oublier que nous sommes les personnes les mieux placées pour encourager nos enfants à s’intégrer correctement dans le monde.

Nous devons fournir des exemples, des stratégies et des capacités pour que nos enfants puissent entrer en contact avec les personnes qui les entourent au bon moment. Pour chaque leçon, il y a un bon moment et nous devons être capables de le reconnaître chez notre enfant.

Apprendre à nos enfants à dire s’il vous plaît et merci, ce n’est pas leur faire faire quoi que ce soit. Nous ne leur imposons pas. Nous les aidons à découvrir le pouvoir des bonnes manières dans notre société. Ce sont des gestes de reconnaissance des autres, et nous devons leur apprendre le plus tôt possible.

Maintenant, nous allons expliquer pourquoi.

Dire merci: le pouvoir d’un mot à apprendre tôt dans la vie

Entre 3 et 6 ans, un enfant traverse une première phase de «réveil» dans son développement social et émotionnel. C’est à ce moment que le développement du langage prend forme, en fonction de leurs expériences relationnelles.

Les enfants apprennent de tout ce qu’ils voient, absorbant les comportements et les réactions de leurs parents. Même la communication non verbale (gestes, mouvements et expressions) devient plus forte.

C’est un petit pas qui mènera à un processus d’évolution. Une fois que l’enfant commencera à reconnaître son entourage comme un égal, il atteindra un niveau de maturité affectif à la fois plus développé et plus complexe.

Qu’entendons-nous par tout cela? En tant que parents, nous devrions toujours essayer d’être le meilleur modèle possible pour le comportement de nos enfants. Dans ce contexte, un simple «merci» peut avoir un pouvoir sans égal, que nous avons tendance à sous-estimer.

Les mœurs montrent que nous ne pouvons pas obtenir tout ce que nous voulons

Il y a des enfants qui agissent comme de petits tyrans. Ils prennent pour acquis tout ce qu’ils reçoivent et croient avoir le droit d’agir et de réagir comme bon leur semble.

Nous pourrions bien sûr blâmer les parents pour ce type de comportement. Cependant, il faut comprendre que certains enfants sont plus difficiles que d’autres. Faire face à cela est un défi, mais aussi une responsabilité.

L’éducation sociale, civique et émotionnelle d’un enfant commence très tôt. Bien avant que l’enfant apprenne à parler, il comprend beaucoup plus que ce que l’on pourrait penser.

Nous devons travailler sur la frustration. Les enfants ne peuvent pas – et ne devraient pas – toujours obtenir ce qu’ils veulent. Et quand ils l’obtiennent, nous devons leur apprendre le plus tôt possible à dire «merci».

Les mots positifs montrent la reconnaissance des autres

Lorsqu’un enfant de trois ou quatre ans se rend dans un magasin et dit «bonjour» ou «s’il vous plait», il obtiendra toujours attention et sourira. C’est un comportement positif, qui permet à l’enfant de se connecter aux autres dès son plus jeune âge.

Il est probable qu’à cet âge, votre enfant ne comprenne peut-être pas l’importance de ces expressions. Mais ce qu’ils comprendront, c’est que leur dire qu’ils les aideront à être respectés, admirés et valorisés.

Dire «merci» est un moyen de reconnaître ce que les autres font pour nous. Des pratiques comme celle-ci aident à jeter les bases d’une authentique empathie, qui est un aspect essentiel du développement social et affectif de l’enfant.

Les bonnes manières sont contagieuses

Apprendre à un enfant à dire s’il vous plaît et merci n’est pas difficile, et cela apporte de grandes récompenses. Si nos enfants ont adopté ces bonnes manières avant de commencer l’école, ils les transmettront probablement à leurs camarades de classe. C’est un modèle positif de participation civique qui construit des relations sociales.

Encore une fois, nous devons nous rappeler que certains mots ont une grande importance pour nous, en tant qu’êtres humains. Un «je t’aime», un «tu es important pour moi» ou un simple «merci» ne sont pas que des mots, après tout. Ce sont des expressions qui suscitent des émotions. Ils sont un moyen de transmettre les sentiments qui sont en nous à la personne qui se trouve devant nous.

Faire de ces mots les nôtres et les rendre normaux pour votre enfant signifiera qu’ils sont plus empathiques et plus mûrs dans leurs relations étroites. Ils ne se contenteront pas de dire merci, ils s’attendent également à être remerciés.

Lorsque votre enfant fait quelque chose pour quelqu’un, il s’attend à être reconnu et respecté. Ils voudront que les autres les traitent avec les mêmes bonnes manières qu’ils montrent à leur entourage. Tout cela, ils auront appris de nous. Et tout cela sera important dans leur vie quotidienne.

Alors maintenant, dites-nous, allez-vous enseigner à vos enfants la valeur de ces mots?